NOMICOS
Né dans la campagne marseillaise, les parfums de la garrigue, les vapeurs anisées du fenouil, les légumes gorgés de soleil, la force iodée de l’oursin, la délicatesse de la chair du rouget, tous ces souvenirs olfactifs diligentent l’esprit méditerranéen de la cuisine de Jean Louis Nomicos. Le chef a toujours rêver d’être cuisinier, et c’est à 18 ans qu’il entre chez Alain Ducasse à Juan Les Pins. À ses côtés il apprend la culture du produit, l’expérience, ainsi que le geste. À 27 ans il entre comme chef à la grande cascade où il crée son fameux macaroni à la truffe et au foie gras, un plat repris aujourd’hui par de nombreux confrères. Puis viendra les années Lasserre où il réalise une cuisine à la belle technique et raffinée qui se verra récompenser de deux étoiles.
Après ces expériences magnifiques auprès d'Alain Ducasse puis au restaurant Lasserre, il a envie de liberté et reprend l’ancienne adresse de la Table de Joël Robuchon. Toujours humble et fidèle il l’appelle « les tablettes » en hommage au chef. Il y propose une carte qui change souvent en fonction du marché, où l’on retrouve certains de ces plats phares. Puis LVMH lui demande de superviser la table de sa fondation Vuitton, ce qu’il fait en parallèle depuis trois ans. Aujourd’hui le chef étoilé écoute ses envies, en ré ouvrant son restaurant éponyme. Un restaurant à l’image de ses désirs, un décor « zen » et pur, clair et aéré, qui évoque ses racines. Jean-Louis Nomicos, toujours en quête d’originalité par la simplicité, sort une carte à l’image de ses convictions : « C’est avec des produits simples et purs provenant de la Méditerranée que je m’inspire et qui me permets de créer des plats originaux !»